AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le premier recensement du forum est en cours ici

Partagez | 
 

 Contente de te revoir ! | Zeke |

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

thallula h. jenkins


avatar


▐ I n s c r i t . L e : 07/09/2010
▐ M é t i e r : Gérante d'une boite de marketing
▐ S t a t u t : Célibataire
▐ G r o u p e : Follow the temptation

MessageSujet: Contente de te revoir ! | Zeke |   Mer 8 Sep - 19:46


« Les hommes bien existent finalement…Quelle surprise ! »

Jeudi après midi, 11 heure, je sors de mon sommeil, court et agité et dans un état second. Que m’étais-t-il arrivé me demanderez vous ? Et bien la veille, je m’étais rendue au Diamond Night, le club le plus prisé de l’île, avec quelques amies que j’avais rencontrer là bas, pour une pure soirée de folie comme je les aime. Une fois sur place, on danse et on s’éclate. Les cocktails alcoolisés fusent, c'est la pure folie. Au cours de cette soirée, un jeune homme s’approche de moi, un très bon danseur, très mignon qui plus est et me propose de me tenir compagnie sur le dancefloor. J’acceptes donc avec plaisir, car je ne dis jamais non a un bon danseur ( les beaux garçons encore je peux me permettre de dire non, mais les bon danseurs sont tellement rare que je ne peux pas ). Nous dansons donc jusqu'à 4heures du matin, faisant des petites pauses alcoolisées assez fréquente. Aux alentours de 4h donc, Joshua me tire de la piste de danse et me propose de rejoindre l’hôtel. Un peu réticente au départ, je finis par céder afin qu’il puisse me laisser tranquille. Si ça ne tenais qu’a moi, je serais rester danser encore bien 2 heures, mais étant dans un état second, ma volonté était bien moindre qu’en temps normal. Ce qui devait arriver arriva bien évidemment, mais ce ne fut pas une satisfaction pour moi. En effet, je n’avais pas pour habitude de coucher avec un homme alors que j’étais saoul car, dans ces cas la, je ne gérais pas la situation ce qui me déplaisais. Je voulais toujours tout contrôler avec les hommes, et cette pratique n’était pas habituelle.
Je me réveille donc vers 11 dans une chambre qui n’est pas la mienne avec un mal de tête affreux. Ouvrant les yeux, je tente de reconstituer les éléments de la soirée passée. C'est alors que je sens un bras posé sur moi. Je me retourne alors lentement pour voir que se trouve dans ce lit en ma compagnie et remarque ce beau jeune homme. Etrangement, je laisse s’échapper un long soupire d’agacement. S’était la deuxième fois qu’une telle chose m’arrivais ici et cela devenait agaçant. Il faudrait que je pense a dire a mes amies de ne pas me laisser partir avec n’importe qui quand j’étais dans un tel état. Je regarde rapidement la salle de bain afin de me rhabiller et de diminuer les dégats liés a mon apparence, puis regagne la chambre, où j’écris un petit mot a mon partenaire de la nuit passé :

Code:
« J’ai du partir rapidement, vraiment désolée. Voici mon numéro : 06 35 20 50 11. appel moi a l’occasion ! Gros bisous »

S’était bien sur un faux numéro, je n’étais pas folle non plus ! Il était hors de question que je le revois, bien que je me doutais bien que je risquais de le recroiser, mais bon je ne préférais pas y penser. Je regagne donc ma chambre vers 11h30, bien contente que cette soirée soit terminer. Le pire, était que je n’en avais aucun souvenir…Cela ne devait pas avoir été génial !

Bref ! Je me précipite vers ma douche afin d’effacer toute trace de ma rencontre avec ce jeune homme, puis sors de la salle de bain 30 minutes plus tard. Enroulée dans un peignoir, et une serviette blanche entortillée dans les cheveux, je m’affale dans mon lit et m’endors sans même m’en rendre compte. Je suis réveillée 2 heures plus tard par un bruit sourd dans la chambre d’a côté qui résonne dans ma tête durant 5 bonne secondes. S’était vraiment très douleur. Je vérifie alors l’heure : 14h ! Je risquais d’être en retard a mon déjeuné ! J’avais rendez vous avec une de mes plus belle rencontre ici, Zeke, un jeune homme croisé sur la plage, avec qui j’avais rapidement sympathisé. Il m’avait inviter pour 15h dans le restaurant italien dans lequel il était chef cuistot.

Ce jeune homme était tout de même assez surprenant : très beau et très gentil, j’avais un peu flirter avec lui, la routine en quelques sorte, mais il ne semblait pas sensible a mon charme. Je voyais que je lui plaisais certes, et puis il jouait parfois au jeu de séduction que je lançais, mais cela n’allait jamais plus loin. Il semblait être un gars bien ce qui me surpris beaucoup…J’avais pour habitude de croiser des hommes, intéressés, vantard et plus qu’imbus de leur personne. S’était donc une véritable surprise de rencontrer une de ces perles rare que l’on rencontre si peu. Après notre après midi sur la plage, il m’avait inviter deux jours plus tard a venir diner dans son restaurant. Il fallait donc que je me dépêche pour être a l’heure. J’avale rapidement deux aspirines afin que l’effet sois plus rapide et que je puisse être en état l’heure suivante, puis je commence a me préparer. J’applique un maquillage léger mais sophistiquer sur mon visage car je ne voulais pas en faire trop en journée. Heureusement pour moi, étant habituée a faire la fête, on ne voyait que légèrement les ravages de la nuit passée. Ouf ! Une fois cela fait, je retire la serviette que j’avais autour de la tête et entreprends un petit brushing expresse. Il était déjà 14h35 et il fallait que je me dépêcher. Une fois cela fait, j’enfile une tenue classe et décontractée, a savoir un jean slim noir, avec un débardeur blanc assez simple, mais assez échancré, et donc le décolleté était bordé d’une fine dentelle noire. J’enfile ensuite par-dessus une petite veste noir un peu satinée, cintrée et avec des épaulettes qui me donnais une très belle allure. J’enfile a mes pieds une petite paire de mules a talons compensés noire vernis, très jolies. J’attache ensuite mes cheveux en une queue de cheval de côté a l’apparence soigneusement négligée, puis mets une petite barrette en forme de fleure blanche au niveau de mon élastique. On pouvait alors remarquer mon petit tatouage en forme de rose rouge sur la clavicule droite. Une fois cela fait, j’attrape ma petite pochette en satin noire et quitte ma chambre afin de rejoindre le restaurant de mon ami.

Une fois arrivé a l’entrée du restaurant, et alors que j’indique au chef de salle que j’étais attendue par Monsieur Zeke Hasting, je remarque mon ami installé a une table tranquille. Le restaurant n’était pas bondé a cette heure ci, s’était sans doute pour cette raison qu’il m’avait inviter a ce créneau horaire. Je remercie alors le chef de salle en souriant puis m’avance vers la table choisie par le jeune homme, un beau sourire sur le visage. Arrivée a son niveau je lui dit d’une voix enjouée mais douce et discrète

Salut vous !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Zeke S. Hastings


avatar


▐ I n s c r i t . L e : 27/08/2010
▐ A g e : 35
▐ M é t i e r : Chef cuisinier
▐ S t a t u t : Célibataire
▐ G r o u p e : Eat me !

MessageSujet: Re: Contente de te revoir ! | Zeke |   Sam 25 Sep - 10:34

Désolé pour le retard, ne plus c'est nul --"

Le téléphone sonne, je décroche péniblement ; la nuit a été longue et je suis mort. « Allo ? » ; mes paupières se ferment toutes seules et en passant mon regard sur le réveil, je peux lire cinq heures trente-trois. Étrangement, d'un coup je comprends mieux d'où vient ma fatigue. « Ezekiel Hastings ? … Votre père a fait une grosse crise et il ne cesse de répéter votre nom. » ; je soupire avant d'annoncer que j'arrive de suite. Je raccroche et me relaisse tomber lourdement sur mon lit. Puis, je m'habille rapidement et en courant, je vais à la clinique. Je veux être bien réveillé en arrivant devant papa, je n'ai aucune envie de me faire surprendre par des gestes que je n'aurai pas vu venir. […] J'entre dans sa chambre et il me balance le vase vide qu'il tenait dans ses mains. J'ai juste le temps de me baisser avant d'entendre un bruit de verre brisé sur le mur. Je me retourne pour voir les dégâts. « Pardon, pardon, pardon... Sage, pardon. Je voulais pas la piqure... je vais bien Sage. » ; je souris tristement en m'approchant de lui. Je suis bien content que ça ne soit ni Celian ni Angel qui ait été appelé à ma place. Je me mets à genoux devant son siège et je prends ses mains dans les miennes. « Qu'est-ce qui t'arrives papa ? » ; il me raconte tout : du début à la fin. C'est plutôt cohérent et ça me rassure. J'ai eu peur pendant un moment que son autisme ait encore empiré. Je fini ma nuit à ses côtés et il accepte enfin qu'on lui fasse une injection avant de dormir.

Le lendemain, je rentre à la maison. Les garçons ne sont pas là et je suis seul avec Aria. Comme souvent depuis presque un an : l'atmosphère est très tendue. Aujourd'hui, elle l'est d'autant plus qu'elle me voit rentrer au petit matin avec pleins d'idées dans la tête. Je l'embrasse sur le front avant de me servir une tasse de café et de me renfermer complètement dans mon mutisme. Je regarde l'heure et je découvre que je suis plus ou moins en retard au travail... mais dans un sens, je m'en fou un peu. Ils peuvent bien se débrouiller une petite demi-heure sans moi non ? Je monte me laver et changer de vêtements puis je pars au Diamond Hotel. La journée s'annonce merdique mais je ne tiens pas à vivre ça alors j'envoie un texto à Thallula dans lequel je l'invite à venir déjeuner avec moi au alentour de quinze heures. J'ai rencontré cette fille sur la plage alors qu'elle avait décidé de me draguer. Pas de chance pour elle, je n'avais qu'une seule personne en tête à ce moment là. Comprenant qu'elle ne savait pas vraiment se comporter autrement avec moi, je jouais avec elle, la laissant me séduire sans pour autant aller plus loin. Cette jeune femme est vraiment spéciale mais je veux découvrir la raison de son comportement '' provoquant '' avec les hommes.

Lorsque Thallula passe la porte, je suis déjà assis à une table pour deux. Le restaurant est presque désert : seuls restent un groupe de douze personnes qui célèbrent un anniversaire et les employés. J'ai fini depuis environs dix minutes mon service et après avoir cuisiné pour notre déjeuné, je n'attends plus que la jeune femme qui se joint à moi. « Salut vous ! » ; je lui souris en me levant pour aller lui tirer sa chaise et l'aider à s'assoir. « Tiens voilà la croqueuse d'hommes. » lui lançais-je pour plaisanter. « J'espère que tu as faim. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Contente de te revoir ! | Zeke |

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Diamond Hotel :: Diamond Hotel :: 1er étage :: Restaurant Italien-